Méthodologie d’alignement climatique des activités assurantielles et cohérence avec la règlementation prudentielle

Projet scientifique

La Net-Zero Insurance Alliance (NZIA), convoquée par les Nations Unies, est un groupe de plus de 20 assureurs de premier plan représentant plus de 11 % du volume mondial des primes. Les membres de la NZIA se sont engagés à faire évoluer leurs portefeuilles de souscription d’assurance et de réassurance vers une économie Net Zero d’ici à 2050, dans le respect d’une augmentation maximale de la température de 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels d’ici à 2100. Cela assure la mise en oeuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Dans ce contexte, les assureurs sont appelés à calculer l’alignement de leurs portefeuilles et établir des objectifs et actions à mettre en place pour incorporer des activités compatibles avec une économie Net Zero. Des nombreuses méthodologies existent pour l’alignement des portefeuilles d’investissement, mais celles pour les portefeuilles d’assurances sont encore en cours d’élaboration. D’où la nécessité de mettre en place un programme de recherche pour créer les méthodologies permettant de calculer l’alignement d’un tel portefeuille en se focalisant sur deux secteurs (automobiles et agriculture).

Les secteurs traditionnellement traités dans les études d’alignement sont ceux liées à l’énergie et l’industrie. Les scénarios souvent utilisés pour ces études dans ces secteurs sont ceux développés par l’AIE. Le secteur agricole a reçu moins d’attention jusqu’à présent, même s’il est responsable pour une partie importante des émissions globale. Cela est dû, en partie, à la complexité de traiter les émissions de ce secteur. Des travaux commencent à émerger sur l’alignement du secteur agricole mais le sujet n’est pas encore mature. La France a développé de son côté des scénarios climatiques pour ce secteur dans le cadre de la SNBC (Stratégie Nationale Bas Carbone) et via l’Ademe qui travaille sur des plans de transition sectorielles. Ces travaux serviront de base pour les études et les développements méthodologiques menés dans ce projet.

Un focus spécifique sera mis sur le sujet de capture carbone du secteur agricole. Le secteur agricole a en effet la spécificité d’être par nature séquestrateur de carbone. Cette spécificité n’est pas forcément bien prise en compte dans les méthodologies généralistes d’alignement. Le présent projet vise à proposer des adaptations méthodologiques pour intégrer ce facteur dans le cadre d’assurance d’activités du secteur agricole.

D’autres sujets de recherche prospectifs seront traités dans le cadre de ce projet :

– Le groupe Crédit Agricole et ses différentes filiales ont rejoint les différentes initiatives Net Zero (NZBA pour les banques, NZAOA pour les gestionnaires d’actifs…). Pacifica (via CAA) a rejoint la NZIA et il convient d’assurer une cohérence entre les engagements respectifs et les méthodologies utilisées par les entités du groupe dans le cadre de ces différentes alliances. Une comparaison des méthodologies sera donc menée entre ces différentes entités pour mettre en évidence.

Responsables scientifiques

Stéphane Voisin
Stéphane Voisin
Sustainable Finance Specialist Institut Louis Bachelier Voir le CV

Partenaires économiques