Chaire « Pilotage de l’Economie Circulaire »

Projet scientifique

Les objectifs principaux sont de répondre aux enjeux suivants : diagnostic, caractérisation des projets, production d’indicateurs de performance, de méthodes et d’outils d’analyse.

Par Pilotage de l’Economie Circulaire, les porteurs de la chaire entendent principalement deux points de vue complémentaires :

  • Une approche d’économie centrée sur des indicateurs financiers permettant de piloter des décisions d’investissement « circulaires » à moyen et long terme, intégrant des dimensions sociales et locales. Il s’agira d’intégrer dans les tableaux de bord stratégiques existants des indicateurs financiers permettant de traduire les bénéfices et les coûts engagés par une stratégie d’économie circulaire.
  • Une approche de gestion industrielle qui consiste à produire des indicateurs de circularité à l’échelle d’un périmètre industriel (site de production, chaîne logistique, entreprise, ligne de produit, chaîne de valeur et filière industrielle) ou d’un territoire. Ces indicateurs auront pour objectif de mesurer puis optimiser et piloter la réduction des flux de matière et d’énergie.

 

La chaire est un projet multi-entreprises en termes de financement et d’études de cas, prévue pour une durée de 3 ans minimum, qui intègre 4 types d’activités :

  1. Recherche (activités principale) : la chaire hébergera au minimum 2 thèses de doctorat et 3 stages de master recherche ou mastère spécialisé ;
  2. Enseignement et projets : la chaire a vocation à alimenter les formations initiale et continue de CentraleSupélec en enseignements innovants et de qualité sur les questions d’économie circulaire
  3. Think tank et observatoire : la chaire animera un think tank réunissant une diversité d’acteurs des mondes socio-économiques, politiques, associatifs…
  4. Evénementiel et actions : la chaire organisera des événements propres (ateliers, séminaires de recherche, conférences) et participera officiellement à d’autres événements, de manière à rayonner et –potentiellement- influer sur le cours des décisions industrielles et politiques dans le domaine.

 

La chaire sera construite principalement autour des activités de recherche, les 3 autres aspects permettront à la fois le rayonnement vers les étudiants, la communauté scientifique, les sphères industrielles, institutionnelles et politiques, mais également l’alimentation des travaux de recherche par un lien permanent et dynamique avec le monde extérieur.

 

La structuration de la chaire est proposée selon deux principaux axes scientifiques :

  1. Développement d’indicateurs de circularité pour piloter les décisions d’investissement
  2. Développement d’indicateurs de circularité pour piloter les activités industrielles

Les méthodologies et outils développés dans ces deux axes scientifiques seront ensuite appliqués et validés sur des cas d’étude industriels issus des partenaires de la chaire. Voici quelques exemples de sujets qui pourraient être abordés. Cette liste, non exhaustive, pourra être ajustée et précisée en fonction des partenaires de la chaire.

  1. Déclinaison des indicateurs suivant plusieurs axes sectoriels (à définir et préciser avec les partenaires de la chaire)
    •  Logistique du dernier kilomètre
    •  Autonomie des quartiers (alimentaires, énergétiques, de mobilité, de services de proximité…)
    •  Développement de symbioses industrielles en milieux urbains (partage de réseaux de chaleurs, traitements de flux, symbiose industrie-éco-quartiers…
    • Boucles alimentaires (production alimentaire locale…)

Responsables scientifiques

Isabelle NICOLAÏ
Isabelle NICOLAÏ
Voir le CV
Yann LEROY
Yann LEROY
Voir le CV

Partenaires académiques

Partenaires économiques