+ Ajouter à ma sélection

ILB RESEARCH INSIGHT #SPRING2021

IRIS

L’ILB et son alchimie de pluridiciplinarité

Vous venez d’ouvrir le cinquième numéro d’IRIS, 100 % digital… Comme beaucoup de projets réalisés depuis lle début de la pandémie de Covid-19 ! IRIS est une publication qui fournit un panorama complet des activités de l’ILB – et elles sont nombreuses, comme vous pourrez le constater au fil des pages. De plus, elles sont basées sur la même idée de partenariat et de cocréation. Ensemble trouvons des solutions pour un monde en transition !

Voici un exemple :
Depuis quinze ans, la Chaire Finance et Développement Durable à l’ILB regroupe une large communauté de chercheurs. Elle est pluridisciplinaire : au fil des années, chercheurs juniors et seniors, économistes, financiers et mathématiciens,
ont pris l’habitude de collaborer sur les différents thèmes de recherche de la Chaire. Cette Chaire se nourrit de la confrontation des enjeux théoriques avec les préoccupations industrielles des équipes de recherche de ses sponsors, le Crédit Agricole et EDF. Elle s’appuie sur plusieurs partenariats scientifiques institutionnels : avec le Centre de Mathématiques Appliquées de l’Ecole polytechnique, avec trois Centres de Recherche de Dauphine en économie, en finance, et en mathématiques (LEDa, DRM, CEREMADE), et avec la R&D d’EDF au travers d’un partenariat étroit avec le laboratoire Fime d’EDF.

C’est cette extraordinaire alchimie de pluridisciplinarité, de partenariats avec les meilleures institutions publiques
et privées, universitaires et industrielles, de collaborations sur la durée entre chercheurs de statuts et d’institutions
très différents qui ont fait le succès et la durée de cette Chaire. C’est ce qui a permis aux théoriciens d’être inspirés par des problématiques opérationnelles, et inversement c’est ce qui a apporté aux ingénieurs de recherche un accès rapide aux avancées récentes de la meilleure recherche internationale. C’est ce qui permis aux chercheurs en économie et en finance de bénéficier d’outils mathématiques performants, et c’est ce qui a inspiré aux mathématiciens le développement de nouveaux cadres mathématiques pour la modélisation.

Rien de tout cela n’aurait été possible sans l’Institut Louis Bachelier. L’Institut Louis Bachelier et ses Fondations,
est la seule institution en France, qui fournit le cadre institutionnel où l’on peut construire et concrétiser un écosystème de cette nature : pluridisciplinaire, durable, avec des partenariats public-privé, et des institutions de recherche de toutes natures, et indépendamment de la géographie universitaire.

Cette capacité de l’Institut Louis Bachelier d’abolir toutes les frontières est une richesse unique pour la France,
pour la recherche, pour les chercheurs et les ingénieurs de recherche. Bien sûr, beaucoup de recherches peuvent être faites sans franchir les frontières scientifiques ou administratives. Ces frontières ont aussi leur intérêt : la qualité
d’un travail scientifique en économie, en finance, en mathématique, ne peut en général être évaluée que par ses pairs
qui connaissent le contexte, les enjeux, l’utilité, l’originalité d’une avancée.

Mais beaucoup de grandes avancées en recherche ne peuvent être obtenues que si l’on s’affranchit des frontières scientifiques et administratives. Certaines parce qu’elles sont au croisement de plusieurs disciplines. D’autres parce qu’elles exigent la coopération des théoriciens et des opérationnels. D’autres, enfin, parce qu’elles ne peuvent être faites que par la collaboration de chercheurs possédant des savoirs complémentaires, mais qui sont rattachés
à des institutions différentes voire concurrentes en termes de prestige.

Faire tomber les frontières, c’est ce que permet l’Institut Louis Bachelier.

Bonne lecture et bon retour du beau temps.

Jean-Michel Lasry,
Directeur scientifique du Datalab au sein de l’ILB,
Président du comité de pilotage de la chaire finance et développement durable

 

Télécharger en version Française ICI
Download the English version HERE.