Promouvoir, partager et diffuser la recherche en économie et finance

Chaîne de Valeur, Marché Financiers et Banque d’Investissement

Type de programme Chaire
Fondation ief
Création; 01-01-2008
Renouvellement 01-01-2013
Fin / Proch. Ren. 31-12-2017
Projet scientifique :

La convention FBF IDEI “Chaîne de valeur de la Banque d’Investissement des Marchés Financiers” met l’accent sur six thèmes : Le trading à haute fréquence, les systèmes de compensation, le shadow banking, le positionnement de la banque d’investissement et de marché dans la banque universelle, la transparence pré-négociation et liquidité obligataire et l’importance des collatéraux en termes de sécurité et de liquidité.

 

  • Le trading à haute fréquence : pour répondre à la demande des membres de la FBF, nous avons lancés lors de la première convention FBF IDEI un programme de recherche de long terme sur le trading algorithmique et à haute fréquence qui s’avère fructueux. Ce programme comprend 4 projets : 2 sont d’ores et déjà publiés, 1 est en re-soumission et le dernier en est à un stade moins avancé mais l’objectif est d’avoir une version stabilisée du papier pour septembre 2014.
  • Les systèmes de compensation : ici encore, grâce aux conseils de la FBF, nous nous sommes lancés dans un programme de recherche de long terme qui comprend 4 papiers.
  • Le shadow banking : Le “shadow banking” renvoie à la situation où des institutions, ne recevant pas de dépôts et non soumises à la régulation prudentielle, exercent des activités bancaires. Guillaume Plantin a initié une réflexion sur les risques liés au développement de ce secteur dans le cadre de la Chaire.
  • Le positionnement de la banque d’investissement et de marché dans la banque universelle : La banque universelle combine des activités de banque commerciale et des activités de BFI. Cette combinaison permet-elle d’exploiter des synergies ? Ou bien est-elle au contraire coûteuse, en particulier à cause du risque que la BFI déstabilise la banque commerciale ? Ces questions sont au cœur des stratégies des banques, et des préoccupations des régulateurs (du Glass-Steagall Act jusqu’à la Volcker rule).
  • La transparence pré-négociation et liquidité obligataire : Le marché des obligations d’entreprise est moins développé et moins liquide que le marché des actions. Cette situation peut-être coûteuse pour l’économie, si elle restreint l’accès des entreprises au financement. Comment faire pour améliorer le fonctionnement du marché obligataire ? Ce nouvel axe de recherche a donné lieu aux travaux empiriques suivants.
  • L’importance des collatéraux en termes de sécurité et de liquidité : ce nouvel axe de recherche donne lieu à un projet de recherche.
Contact :
Responsables scientifiques
Bruno Biais
Bruno Biais
Partenaires académiques
IDEI
Partenaires économiques
Fédération Bancaire Française